logo
Azzana est un cabinet de conseil spécialisé dans les domaines de la trésorerie d’entreprise, du cash management et des paiements.
31 rue d'Amsterdam 75008 PARIS
France : +33 (0) 1 44 65 33 84
Belgium : +32 (0) 2 673 64 30
Singapour : +33 (0) 1 44 65 33 84
Mail : info@azzana.net
Linkedin

Le factoring

Le factoring

Technique désormais bien connue par les entreprises de toutes tailles, n’en déplaise à l’image réductrice d’un outil synonyme d’entreprise en difficulté financière, l’affacturage est un outil de financement court terme qui ne cesse de se développer : encore +14% sur les 3 premiers trimestres 2014, pour ne donner que les chiffres les plus récents.

Conjointement, la restriction de l’accès au crédit bancaire et les difficultés rencontrées par les entreprises (nuisant directement au développement du crédit interentreprises) ont créé un contexte favorable au développement de l’affacturage comme source de financement.

Les acteurs financiers ayant su adapter leurs offres aux besoins du marché (confidentialité, rechargement de balances…) la pratique s’est logiquement développée et son extension devrait connaitre un nouveau souffle avec l’apparition récente de nouveaux acteurs qui simplifient et accélèrent le process, permettant de céder ses factures en ligne en seulement quelques clics.

Principe

Pour rappel, l’affacturage consiste pour une entreprise à céder ses créances commerciales à un établissement financier en échange d’un règlement anticipé du montant des créances cédées.
Suivant le type de contrat d’affacturage, 3 services peuvent être assurés par le factor pour les créances cédées : le financement, la garantie contre les impayés et le recouvrement. A noter que le seul service indispensable est bien entendu le financement des créances, les autres services peuvent rester à la charge de l’entreprise.
Comme mentionné plus haut, il existe plusieurs types d’affacturage dont voici les principaux :

Affacturage Standard (full factoring)

Ici 3 services sont assurés par le factor : le financement, la garantie et le recouvrement des créances.

De plus les 3 acteurs sont sollicités, car le débiteur est prévenu que son fournisseur a souscrit un contrat d’affacturage et qu’il doit régler la facture directement au factor.

Affacturage confidentiel (ou mandat de gestion)

 

Ici seulement 2 services sont assurés par le factor : le financement et la garantie des créances.

De plus le débiteur (le client final) n’a pas connaissance de l’existence du contrat d’affacturage, le compte joint étant au nom de son fournisseur (le créancier/adhérent) et la relance étant également assurée par ce dernier. A noter que le client peut décider de souscrire à sa propre assurance-crédit afin de ne disposer que du service de financement des créances.

Avantages …

L’affacturage est par essence un moyen de financement court terme rapide et efficace. De plus, le marché est mature et les entreprises peuvent mettre en concurrence les différents acteurs. De plus, il s‘agit d’un financement hors crédit bancaire qui ne pèse pas sur l’endettement de la société.

L’externalisation, bien que partielle, de la gestion du poste client (recouvrement, gestion des impayés, rapprochement de règlements…) permet de dégager des ressources internes et de transformer un coût non maitrisé et difficilement évaluable en une charge fixe.

Un autre avantage, moins souvent évoqué, concerne la présentation du bilan. Il est en effet possible sous certaines conditions de procéder à une déconsolidation des créances cédées, ce qui présente un fort intérêt pour les sociétés contraintes à respecter certains ratios bilanciels.

 … et inconvénients

Le coût d’un financement par affacturage reste élevé. En effet, il convient de prendre en compte non seulement le coût du financement mais également les retenues liés à la constitution de comptes de garanties (voire de comptes de réserves) et les frais de fonctionnement, à savoir la commission d’affacturage et les frais de gestions, difficilement lisibles.

Pour éviter les mauvaises surprises lors de la mise en place d’un contrat d’affacturage, il convient de maitriser parfaitement l’intégralité de son process « Order to cash » (cycle client de la prise de commande jusqu’à l’encaissement). En effet les éléments tels que le taux d’avoirs, les CGV, les remises commerciales, les compensations clients fournisseurs, la qualité du portefeuille client sont autant d’éléments qui vont directement influer le coût du programme et sur la facilité à mettre ce programme en place.

Il convient également de bien appréhender le portefeuille client éligible au contrat d’affacturage, en effet certains clients (particuliers, administrations publiques) sont généralement écartés et  les contrats prévoient des minimums de CA à céder sur une période donnée.

Enfin, un contrat d’affacturage va créer une dépendance entre l’entreprise et le factor. En effet si le contrat peut être rompu par l’une ou l’autre des parties, il peut être compliqué de mettre fin à un contrat d’affacturage lorsque l’on a pris l’habitude de ce fonctionnement.

Conclusion

Le financement par affacturage est une réelle opportunité de financement, notamment pour les entreprises qui présentent des BFR structurels. Cet outil permet également à des entreprises qui se voient refuser un financement par crédit bancaire, ou qui ne souhaitent pas augmenter leur endettement, de bénéficier d’une autre source de financement.

Néanmoins le montage et le suivi d’un contrat d’affacturage est moins simple qu’il n’y parait et nécessite une réelle organisation pour :

  • Optimiser ce contrat
  • Faciliter sa faisabilité et son suivi
  • Pouvoir reprendre la main sur son poste client en cas de besoin

La préparation et le suivi d’un contrat nécessite de bien connaitre les rouages d’un tel montage mais également de ces processus internes. Ainsi la préparation d’un tel montage (par ailleurs souvent conditionné par un audit préalable mandaté par le factor) nécessite une étude transverse de plusieurs éléments tels que les workflows de facturation, les flux comptables, la trésorerie… qui sont rarement connus en détails par une même personne dans l’entreprise.

Fort d’une réelle expérience opérationnelle (participation à plus d’une centaine de contrats de financements de créances) Azzana Consulting vous accompagne pour identifier quel sera le coût réel de la mise en place d’un contrat d’affacturage, pour  choisir le contrat d’affacturage qui correspond à vos besoins et à des conditions optimales, pour revoir vos process « Order to cash » et plus généralement pour améliorer votre gestion de BFR.

Vous souhaitez en savoir plus ? Entrez simplement votre e-mail ci-dessous: