logo
Azzana est un cabinet de conseil spécialisé dans les domaines de la trésorerie d’entreprise, du cash management et des paiements.
31 rue d'Amsterdam 75008 PARIS
France : +33 (0) 1 44 65 33 84
Belgium : +32 (0) 2 673 64 30
Singapour : +33 (0) 1 44 65 33 84
Mail : info@azzana.net
Linkedin

eBAM : gestion des comptes

eBAM : gestion des comptes

La gestion des comptes bancaires reste encore aujourd’hui chez de nombreuses entreprises un processus papier complexe, source d’erreurs et consommateur de temps. Pourtant les années 2000 avaient vu naitre un projet novateur, celui de la dématérialisation des pouvoirs bancaires et des processus d’ouverture et de fermeture de comptes (eBAM – Electronic Bank Account Management). Plus de 15 ans après l’apparition de cette innovation où en est le marché ?

eBAM, un projet long à mettre en place

En effet, la machinerie eBAM a eu du mal à se mettre en marche. Après un fort intérêt des acteurs lors de son apparition, les projets tels que le SEPA ou les réglementations successives ont monopolisé l’attention des banques et des trésoriers d’entreprises.

Bien que les avantages d’un projet eBAM soient nombreux, ils ne se concrétisent que si les différentes parties prenantes sont prêtes à jouer le jeu. Ainsi, une entreprise ne peut se lancer dans l’aventure que si sa/ses banque(s) sont « eBAM ready », et inversement. Les acteurs ont donc botté en touche en invoquant l’indisponibilité de leurs homologues.

Pourtant aux Etats-Unis, ils sont plusieurs à avoir sauté le pas, la réglementation aidant (FBAR), les banques se positionnent aujourd’hui sur de nombreuses offres eBAM, allant du portail web à la solution multi-banques. Les entreprises se sont aussi emparées du sujet, en s’appuyant sur les éditeurs du marché ou même en développant en interne leur propre solution.

Pas d’eBAM sans BAM

Qui dit eBAM dit forcément BAM (Bank Account Management). La dématérialisation du process passe par un vrai projet de rationalisation en interne. Chaque entreprise doit en amont collecter et vérifier les informations relatives à ses comptes bancaires, puis les croiser avec celles de ses banques pour éviter les incohérences. En effet, quel trésorier n’a jamais eu de surprise lors des circularisations, en découvrant que certains comptes étaient toujours en activité ?

Ce travail de recensement offre aux entreprises l’opportunité de redéfinir l’architecture de leurs comptes et de leurs signataires afin de sécuriser, d’harmoniser et d’optimiser tous les processus liés à la gestion des comptes. Cette modélisation est en soi un vrai défi de taille. Réaliser ensuite l’exercice sur de multiples géographies, en tenant compte des réglementations locales, exige une réelle expertise.

Vers la dématérialisation des comptes bancaires

L’eBAM s’adresse à tous les corporates, mais sa valeur ajoutée est à son apogée dans les entreprises internationales, centralisées, avec de nombreuses filiales. Les grosses entreprises ont donc été les premières à s’intéresser au sujet, et plusieurs pilotes commencent à se mettre en place.

Ces initiatives sont facilitées par le groupe de travail N°4 du CGI-MP, qui vise la collaboration des acteurs autour du standard ISO 20022, et des activités associées. Grâce aux réflexions menées dans ce contexte, la qualité et la sécurité des messages (aujourd’hui en V2) s’améliorent et rendent les projets eBAM de plus en plus concrets.

Ainsi, il semblerait que la migration eBAM s’accélère, et que le temps soit venu pour les acteurs Français et Européens de rejoindre le niveau de développement de leurs homologues Américains. La question est de savoir quels acteurs profiteront de cette opportunité pour améliorer leur visibilité et leur positionnement sur le marché.

Azzana vous guide dans ce projet

Fort de son expertise dans ce domaine, Azzana peut vous accompagner tout au long de votre projet eBAM, en vous conseillant durant le travail de modélisation en amont (BAM), dans le choix et la mise en place d’une solution de gestion des pouvoirs bancaires (eBAM) en aval, ou tout simplement via un état des lieux des acteurs bancaires et non bancaires « eBAM ready » aujourd’hui.

Vous souhaitez en savoir plus ? Entrez simplement votre e-mail ci-dessous: